Une Monnaie Locale Complémentaire c’est quoi ?

Une Monnaie Locale Complémentaire (MLC) est : une monnaie qui a une valeur égale à la monnaie officielle (l’Euro en Europe), elle ne remplace pas la monnaie officielle mais circule en parallèle.

Elle circule entre les membres d’une association tel que des particuliers, des professionnels, des services publics qui ont tous adhéré à l’association. 

La monnaie est gérée par l’association. Celle-ci promeut des valeurs que ses membres s’engagent à soutenir, et qui seront favorisées en orientant les dépenses des membres vers les activités correspondant à ces valeurs. 

Définition légale  (source : ministère de l’économie et des finances)
“Une monnaie locale est une monnaie complémentaire de la monnaie officielle, l’euro. Toutes les monnaies locales sont adossées à la monnaie nationale.
Une monnaie locale ne peut être utilisée que sur un territoire restreint : ville, région… Elle est mise en place par une association qui en assure la gestion avec l’aide d’un établissement financier. […]
La loi du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire a donné une base légale aux monnaies locales complémentaires. Son article 16 reconnaît les monnaies locales comme titres de paiement, si ces titres sont émis par des [personnes morales de droit privé] de l’économie sociale et solidaire (ESS) et que ces monnaies respectent l’encadrement fixé par le code monétaire et financier.”

Les MLC en France et dans le monde

Historiquement des monnaies complémentaires ont toujours existé en parallèle des monnaies officielles. 

Les 1ères monnaies locales complémentaires telles qu’ont les connaît datent du début du 20ème siècle. Plusieurs expériences ont eu lieu vers les années 1930 en France et à l’étranger mais ont été stoppés par l’Etat.  

Depuis la crise économique de 2008 le système des MLC connaît un renouveau. 

On dénombre à ce jour plus de 50 MLC en circulation en France et plus de 100 en projet. A l’échelle mondiale se sont plusieurs milliers qui circulent actuellement. 

Carte : http://monnaie-locale-complementaire-citoyenne.net/france/

Les valeurs transversales des MLC

Les valeurs transversales aux différentes Monnaies Locales Complémentaires sont globalement : 

  • Relocaliser l’économie : se qui est consommé sur un territoire peut être produit sur le territoire
    • Valoriser les circuit courts : du producteur au consommateur
    • Favoriser la production et le commerce de proximité
    • Valoriser les mode de productions et de commerce éthiques
  • Favoriser le lien entre les acteurs du territoire : 
    • La monnaie est un moyen d’échange qui doit favoriser la coopération et la solidarité
    • Connaître et être en relation avec les personnes et les acteurs (commerces, producteurs, élus…) qui vivent et travaillent sur le même territoire que soi-même
  • Favoriser une économie qui reste sur le territoire, par opposition à une économie orientée vers la spéculation financière qui part vers les paradis fiscaux
    • La MLC doit être un outil pédagogique pour comprendre les enjeux de la création monétaire, et de la circulation monétaire
    • Permettre qu’une partie de la masse monétaire aux mains des citoyens reste sur le territoire pour le bénéfice de tous 

Comment ça fonctionne ?

Voici un schéma représentant le
fonctionnement de la circulation monétaire d’une Monnaie Locale Complémentaire :

2 exemples pour bien comprendre

Le Palma : MLC lancée au Brésil en 1998


Monnaie locale créée en 1998 dans une favelas après un constat : le problème n’était pas que les habitants n’avaient pas d’argent, mais que l’argent ne restait pas sur leur quartier. Leur pouvoir d’achat était dépensé en dehors du quartier dans les grandes zones commerciales. Ils ont donc créé une monnaie locale (au quartier) complémentaire (à la monnaie officielle brésilienne).

Dès l’instant où cette monnaie a été lancée, il devenait intéressant pour des habitants de monter des commerces pour permettre aux résidents de dépenser cette monnaie. Ces commerces ont ensuite embauché, puis recherché des producteurs locaux au quartier etc… Le quartier s’est ainsi enrichi, a développé une activité économique, et permis aux habitants de vivre grâce à leur argent.

L’argent stocké par l’association gestionnaire en échange de la MLC a été en partie réinvestie sous forme de microcrédits pour permettre la création de nouveaux commerces.

L’initiative a tellement bien pris qu’a été créé la Banque Palmas avec un réseau de 118 établissements dans 20 régions du Brésil. 

En savoir plus sur Las Palmas (Présentation générale)
Une étude plus détaillée

L’Eusko – La MLC du Pays Basque

Lancée en 2013, l’Eusko est aujourd’hui la 1ère MLC d’Europe.

Co-construite par des militants écologistes et des partisans de la défense de la langue basque, les objectifs de cette monnaie étaient dès le départ : 

  • Relocaliser l’économie
  • Participer à la défense de la langue basque
  • Renforcer la vie associative sur le territoire
  • Faire oeuvre d’éducation populaire dans les domaines de l’économie et de la finance

En quelques chiffres (à fin 2018) : + d’1 millions d’Eusko en circulation, près de 1 000 professionnels qui l’utilisent, + de 3 000 adhérents

En savoir plus sur l’Eusko

En complément : le réseaux des MLC Citoyennes, le Réseau Sol 

Et sur l’Aunis : Le projet de La Trémière


Nos prochains évenement

août 2019
L M M J V S D
« Jan    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031